Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Explications fabrication d'un panier de pêcheur

10 Février 2017 , Rédigé par Dre Ar Vinojenn Publié dans #Activité panier

Commentaires panier de pêcheur

 

Etape 1 :

La branche doit être fraîchement coupée, (si elle est coupée à l’avance, la laisser dans de l’herbe humide, par exemple).

Il faut garder l’écorce, elle sera éventuellement enlevée après le pliage.

La branche est chauffée, uniformément, à la flamme par exemple et « travaillée »  régulièrement pour l’assouplir.

Lorsque l’écorce commence à se craqueler, on obtient facilement la forme souhaitée.

Il faut deux éléments identiques, ils vont constituer le dessus du panier, l’autre devenant l’anse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 2 :

Les deux éléments identiques sont biseautés et assemblés – le dessus du panier.

Utiliser des petites pointes (semences) qu’il faut préalablement émousser pour que le bois ne fende pas !

La partie basse de l’anse est biseautée et les deux extrémités sont accolées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 3 :

Poursuivre l’assemblage en choisissant la position relative des deux éléments en fonction de la forme que l’on veut donner au panier. Par la suite, la position des « côtes » va aussi jouer un rôle important pour la profondeur du panier notamment. Utiliser deux pointes.

 

 

 

 

 

 

Etape 4 :

L’œil se fait avec une tige fendue et affinée. Il faut enlever un peu de bois pour la rendre souple sur toute sa longueur. Sa largeur doit être la plus régulière possible.

Pour former l’œil, il faut passer successivement sur les 4 parties de l’armature en tournant autour de chacune d’elles.

 

Etape 5 :

Le « sous œil » ou « contre œil » est tressé le plus souvent avec un brin fendu. Il ne doit pas être trop grand. Il risque alors de glisser sur l’œil, c’est un défaut que l’on rencontre régulièrement.

Le tressage commence. Il est conseillé d'utiliser des brins fins, ceci pour toute la première partie, jusqu'à ce que toutes les côtes soient en place.

Ne pas oublier de faire un deuxième passage avec le brin sur l'armature si l’on souhaite la couvrir entièrement.

Etape 6 :

Une étape majeure, la pose des côtes, elles vont donner sa forme au panier.

Dans notre façon de pratiquer, les côtes se mettent par quatre.

Pour chacune d'elle il est primordial de la positionner en veillant bien à la place qu'elle aura, panier fini.

Il est parfois utile de lier les côtes voisines entre elles, provisoirement, pour libérer l'espace nécessaire pour recevoir les suivantes.

On tresse quelques rangs entre chaque pose de côtes, on crée ainsi les emplacements qui vont recevoir les extrémités de la nouvelle série de côtes.

Dans la situation de l’étape 6, le moment est venu de poser les quatre côtes suivantes.

 

 

Etape 7 : 

Toutes les côtes sont en place. Le tressage est déjà bien avancé, on a veillé à « faire des augmentations » dans les parties les plus galbées du panier. On comprend qu'elles sont indispensables car la distance à couvrir n'est pas la même sur toutes les côtes.

Etape 8 :

Quelques paniers :

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article